En | Ar

Mot de la Directrice

Année 2021-2022

Mot de Dr. Viviane BOU SREIH

Directrice de l'Institut libanais d'éducateurs

Le Courage d’Etre Educateur du préscolaire et du primaire ou Orthopédagogue

Face aux épreuves très difficiles que nous vivons depuis plusieurs mois et qui bouleversent notre vie, on se demande « Qu’est-ce qui pourrait nous arriver de plus ? ». Cette question peut être appréhendée selon deux perspectives différentes : elle pourrait receler une attitude de résignation et de démission ou bien elle pourrait constituer une invitation et un appel à un sursaut de Courage. 
 
Le Courage d’affronter, avec persévérance, l’imprévisibilité et la versatilité de la vie et les changements qui en découlent. 
 
Le Courage d’oser espérer et d’œuvrer pour un lendemain meilleur pour soi et pour les autres. 
 
Le Courage d’assurer une éducation aux valeurs et de les vivre.
 
Le Courage d’affirmer ses opinions, de savoir dire Non quand cela s’avère nécessaire.
 
Le Courage de se défendre et de défendre les autres, surtout les plus jeunes et les plus vulnérables.
 
Le Courage d’assumer ses engagements jusqu’au bout, même dans les moments les plus durs. 
 
Le Courage de renoncer parfois à des habitudes rassurantes, à des façons de faire sûres, pour s’aventurer dans des voies inexplorées et nouvelles. 
 
Le Courage d’exercer le métier d’Educateur ou d’Orthopédagogue, le plus beau métier du monde (dans l’imaginaire collectif), ou l’un des 3 « Métiers impossibles », à savoir éduquer, psychanalyser et gouverner (Freud), ou le « Métier de service » ou « Eduquer : un service de l’humanité » (Edith Stein) ou encore un « Métier d’artiste », selon Eugène Enriquez. 
 
Le Courage d’opérer des changements de postures nécessaires : écouter au lieu de parler, se mettre côte à côte au lieu du face-à-face, d’apprendre des étudiants/apprenants au lieu d’enseigner (Bourreau et Sanchez).
 
Le Courage d’être heureux contre vents et marées. 
 
Faire le choix du Courage est sans conteste la meilleure option pour aller de l’avant, pour surmonter les obstacles et pour relever les multiples défis.  Avoir le courage de savoir ou « Sapere aude » (Horace) est encore plus important pour un engagement dans un parcours de réussite et d’accomplissement de soi. 
 
Bon Courage ! 
 
 
 

Année 2020-2021

Mot de Dr. Viviane BOU SREIH

Directrice de l'Institut libanais d'éducateurs

 Pourquoi choisir de devenir Educateur du préscolaire et du primaire ou Orthopédagogue ?

Vouloir répondre à cette question en soulève plusieurs autres : qui d’entre nous n’a pas fait la rencontre d’une enseignante, une figure incontournable à qui il a voulu s’identifier ?  Qui d’entre nous n’a pas élaboré un scénario de vie incluant nécessairement et systématiquement le projet de devenir « Mme/ Monsieur » ?

Nombreux sont les enjeux et difficultés découlant de ce choix, mais tout autant les richesses et apports ; aussi je n’en citerai que quelques-uns :

  • Croire et œuvrer pour que les enfants/ jeunes deviennent les leaders, dirigeants, « influencers » … de demain.
  • Être témoin de la métamorphose et de l’évolution de chaque enfant/jeune et continuer à s’en émerveiller pendant des années.
  • Marquer la vie des centaines, voire des milliers en éduquant « au vrai, au bien et au beau ».
  • Se ressourcer continuellement afin de tirer le meilleur de soi-même et d’assurer ainsi un enseignement de qualité et accessible à chacun.
  • Contribuer, activement, à la construction d’une meilleure société en transmettant des valeurs et en donnant de belles leçons d’équité et de valorisation du caractère unique de chacun.
  • Créer le plaisir de rêver et le traduire en projets et opportunités d’apprentissage.  
  • Permettre à chacun de se développer selon son rythme, en fonction de ce qu’il est, de ses besoins et de ses forces tout en exigeant qu’il donne le meilleur de lui-même.

Devenir Educateur du préscolaire et du primaire ou Orthopédagogue, « Enseignant de l’humanité » (Nietzsche) requiert des compétences pour créer, inventer, trouver des solutions, gérer, animer mais aussi, sécuriser, motiver, apprendre à apprendre, aider à grandir et à s’affirmer. Ces professionnels sont donc tout à la fois artisans, inventeurs, soignants, arbitres, comédiens, équilibristes, magiciens…

Un métier aux multiples facettes, en constante évolution, qui draine l’énergie et promet de laisser de côté la routine et l’ennui.

Un métier de la vie, pour la vie et à vie.

 

Année 2019-2020

Mot de Dr. Viviane BOU SREIH

Directrice de l'Institut libanais d'éducateurs

Quelle formation pour les formateurs de demain?

Quand on a le souci de former des professionnels de l’éducation (plus précisément des éducateurs du préscolaire et du primaire et des orthopédagogues) passionnés et passionnants, compétents et proactifs, capables de prendre en compte la diversité des apprenants et de leurs besoins, capables de transmettre des savoirs mais aussi des valeurs, capables de mettre en place une pédagogie active, innovante et humaniste, mais aussi capables de devenir des agents de changement au niveau de l’école, du système éducatif et de la société, plusieurs défis s’imposent à nous.

Les relever ou non constitue un enjeu en soi dans une société en pleine et rapide transformation avec la domination de l’ère numérique, le foisonnement de nouvelles tendances pédagogiques et malheureusement le déclin de certaines valeurs. Ceci amène à revisiter le rôle de l’enseignant et l’enjeu de la relation éducative qui constitue un défi quotidien pour concilier entre la liberté, la réflexion et l’autonomie des étudiants avec les normes, les prescriptions et les contraintes !

La capacité à se remettre en question, à questionner ses attitudes, pratiques et gestes professionnels, à s’adapter aux changements imposés par la société mais aussi aux différents profils des apprenants sont autant des gages de réussite à cette formation sans cesse renouvelée. Sa principale plus-value est de permettre aux Educateurs de demain de développer de nouvelles compétences comme la capacité à innover, à créer des alliances éducatives et des collaborations et à appréhender leur rôle avec beaucoup d’éthique.

Une formation qui dépasse l’habilitation à un métier, un métier aux missions diversifiées qui transcende le cadre scolaire ou institutionnel pour former les leaders de demain !